Février 2015 – OUI à Vandières

Image oui a vandieresGare TER-TGV de Vandières

une opportunité pour nos territoires

Depuis plus de 20 ans, la ligne LGV Est européenne fait partie des débats, parfois divergents, sur nos territoires lorrains. Pour autant les utilisateurs actuels et les utilisateurs potentiels des transports ferroviaires ne sont pas satisfaits de la situation actuelle et souhaitent une véritable complémentarité rail-rail entre les TER et les TGV.

De nombreux actes et décisions sont intervenus entre le 14 mai 1996 : décret de déclaration d’utilité publique de la ligne LGV Est européenne et le 27 octobre 2014 où le gouvernement autorise le financement de la gare TER-TGV de Vandières.

 

Pour l’ADPSE et la fédération MIRABEL-LNE :

10 bonnes raisons de soutenir la réalisation de la gare d’interconnexion TER-TGV de Vandières

 

1 – Cette interconnexion TER-TGV  à Vandières permettra aux 160 gares et haltes de Lorraine, réparties sur 620 kilomètres de lignes, d’être reliées directement au maillage des villes de France desservies par le réseau TGV mais aussi de certaines villes européennes, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui puisque seules deux navettes au départ de Nancy et de Metz sont reliées à Louvigny.

 

2 – Cette gare aura l’avantage (enfin) de faire se croiser en un même lieu les axes ferroviaires Nord-Sud (Luxembourg-Metz/ Dijon-Lyon) et Est-Ouest (Paris et la France/Strasbourg-Sarrebruck et au-delà).

 

3 L’accès  aux TGV depuis la gare de Vandières sera plus économique pour le client.

Exemples :

  • coût d’un billet TER Sarreguemines-Metz : 15,30 euros
  • coût actuel de la navette Metz-Louvigny : 4,60 euros
  • coût du parking de Louvigny (tranche de stationnement entre 12 et 24 heures)  10 €

 

4La construction de cette gare de Vandières se fera sans emprunt puisque le financement sera assuré par la TICPE Grenelle (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques en vigueur actuellement) à hauteur de :

  • 0073 euro par litre pour les supercarburants,
  • 0135 euro par litre pour le gasoil.

 

5 – Le financement de Vandières, soit 120 millions d’euros, sera réalisé sur un court terme puisque les « recettes » de la TICPE sont de 20 millions d’euros par an, soit six ans de financement…et sans emprunt !

 

6La gare de Vandières contribuera à une baisse des véhicules sur l’A 31 et donc des embouteillages :

600 000 voyageurs/an à Louvigny soit en moyenne plus de 1600 voyageurs jour dont 1000 trajets se font en voiture.

 

7La gare de Vandières contribuera à une baisse de la pollution sur tout le sillon mosellan (A 31) :

  • 1000 trajets par jour x 60 kilomètres (moyenne de chaque aller-retour) = 60 000 kilomètres soit 1,5 fois le tour de la terre chaque jour; juste pour prendre le train,
  • CO2 par véhicule : 60 kilomètres par voiture/jour  =  rejet de + de10 kilos de CO2/jour (base 200g de rejet /km) ; pour mille voitures : + 10 tonnes/jour,
  • Pour un train c’est 30 g de CO2 par kilomètre.

 

 

8– Pour les TER Lorraine, une amélioration importante des correspondances devrait voir le jour dès 2016 avec la mise en place du cadencement dont les horaires anticiperont déjà les futurs arrêts de Vandières.

 

9Ne pas négliger les retombées économiques et sociales au regard des entreprises locales et régionales qui seraient retenues pour l’exécution des travaux.

 

10 – Remarques : ne pas mélanger les dossiers !

Si au niveau ferroviaire, certaines lignes comme celle de Metz vers Sarreguemines et surtout celle de Sarreguemines vers Bitche doivent voir leur cadencement augmenter et leur accès réaménagé. Ce dossier doit être désolidarisé du projet Vandières tant en ce qui concerne le financement (la TICPE ne pouvant financer l’amélioration de ces lignes de Moselle-Est) que le potentiel de connexion avec le réseau TER alsacien

 

Cette liste de points positifs, examinés en détail par nos associations n’est pas exhaustive et nous pensons notamment que d’autres dispositifs complémentaires pourraient également, demain, améliorer les déplacements quotidiens des lorrains.

 

Nous prônons donc plus de cohérence pour plus d’efficacité et donc un meilleur fonctionnement de nos transports collectifs en Lorraine.

A ne pas douter, comme pour la gare TER-TGV de Vandières, la fréquentation au départ ou à l’arrivée de toutes nos gares de Lorraine ira en progressant.

 

Nous devons rester vigilants sur les dessertes TGV actuelles sur les gares lorraines (Remiremont, Epinal, St Dié, Nancy, Metz …) et sur les dessertes TER.

 

L’ADPSE et la fédération MIRABEL-LNE vous invitent à un vote favorable lors de la consultation des électeurs organisée par le Conseil Régional de Lorraine,

le dimanche 1er février 2015 en disant :

 

OUI la gare de Vandières est une nécessité

pour l’aménagement de notre territoire

 

OUI la gare de Vandières est un atout de solidarité entre les territoires

 

Oui la gare de Vandières est économiquement et écologiquement plus RESPONSABLE !

 

Pour la collégiale de l’ADPSE                      Pour la fédération MIRABEL-LNE

Isabelle HOELLINGER                                Pascale COMBETTES – Présidente