Gaston Meyer

Mai 2014 : La centrale gaz de Toul mise sous cocon

Image_elus_mosellans_Toul

L’Est Républicain informait il y a quelques jours de la mise sous cocon officielle de la centrale gaz Poweo (groupe Direct Energie Poweo) de Toul. Cette centrale inaugurée en 2012 n’a jamais trouvé sa rentabilité du fait d’un marché peu favorable pour ce type de mode de production. Aucun repreneur à l’horizon, même pas Gazprom que la rumeur pressentait il y a peu… Rumeur que Direct Energie avait rapidement reprise comme preuve de la rentabilité des centrales au gaz (sic).Les 30 emplois créés sont de fait également dans l’incertitude…

Et on devrait accueillir une centrale supplémentaire, 2 fois plus puissante à l’Europôle ?

La suite

Juin 2011 – Mise au point concernant la plainte contre Gaston Meyer

A la suite de différentes déclarations et propos émanant de Gaston Meyer, maire de Hambach, au sujet du classement par le procureur de la plainte pour faux et usage de faux en écriture publique que l’ADPSE avait déposée contre lui, nous tenons à informer la population des circonstances et enjeux exacts de cette plainte. La suite

Juillet 2010 – Une plainte pour faux et usage de faux en écriture publique est déposée

Voilà une action en justice qui n’était pas prévue. Décidément, le dossier Hambregie cache de nombreuses zones d’ombre ! Au détour de quelques documents étudiés, nous constatons qu’il avait fallu le vote d’une modification du PLU de Hambach pour rendre possible l’installation de la centrale. Mais voilà les conseillers municipaux du village ne sont pas au courant… Des investigations s’imposent.

Voir les explications détaillées

Lire l’article du RL

Lire l’article des DNA

Lire l’article du Sarre Hebdo

Juin 2009 – Manifestation devant la mairie de Hambach

Manif mairie Hambach juin 2009

Cliquer pour agrandir

Face à plusieurs centaines de manifestants en colère, Gaston Meyer, maire de Hambach refuse de recevoir les membres du collectif fraîchement constitué. Il reçoit une délégation d’habitants du village désireux de connaître ses motivations. Il s’engage à s’opposer au projet, si on lui démontre qu’il est néfaste pour la santé des habitants du village…

Photos

Lire article des DNA

Lire article du Républicain Lorrain

Aller à la barre d’outils