toul

Mai 2014 : La centrale gaz de Toul mise sous cocon

Image_elus_mosellans_Toul

L’Est Républicain informait il y a quelques jours de la mise sous cocon officielle de la centrale gaz Poweo (groupe Direct Energie Poweo) de Toul. Cette centrale inaugurée en 2012 n’a jamais trouvé sa rentabilité du fait d’un marché peu favorable pour ce type de mode de production. Aucun repreneur à l’horizon, même pas Gazprom que la rumeur pressentait il y a peu… Rumeur que Direct Energie avait rapidement reprise comme preuve de la rentabilité des centrales au gaz (sic).Les 30 emplois créés sont de fait également dans l’incertitude…

Et on devrait accueillir une centrale supplémentaire, 2 fois plus puissante à l’Europôle ?

La suite

Février 2014 : la centrale Poweo Direct Energie de Toul à vendre

 Lors de l’inauguration, en juin dernier, sur le pôle Toul-Europe.
Lors de l’inauguration, en juin dernier, sur le pôle Toul-Europe.
 
LA CENTRALE POWEO DE TOUL EST À VENDRE
 Depuis juillet, Verbund, le propriétaire autrichien des centrales combinées au gaz naturel de Toul et de Pont-sur-Sambre (Nord) cherchait à  vendre ses deux sites. Le géant russe du gaz Gazprom est l’un des candidats au rachat des deux entités.
La centrale touloise, autrement appelée « usine Poweo », est en service depuis le 20 décembre 2012. Opérationnelle pour produire 413 Mégawatt – soit l’alimentation de 350.000 foyers – elle a officiellement été inaugurée en juin 2013.
En mars dernier, Johann Precht, le président de l’usine Poweo Toul production, confiait dans nos colonnes que « l’environnement économique était difficile pour les centrales à gaz », allant jusqu’à évoquer « une filière en danger ». Neuf mois plus tard, il semblerait que le producteur autrichien d’électricité ait tranché.
Stéphanie MANSUY

Est Republicain 07/02/2014

Aller à la barre d’outils